Je n’ai jamais été très friande des réseaux sociaux. J’ai longtemps mis cela sur le compte de mon côté pas très porté sur la dimension digitale. J’ai toujours imaginé que cela pourrait être quand même vachement sympa de se connecter à un réseau où l’on peut partager et aussi échanger … juste échanger

J’ai régulièrement été déçue : je partage un point de vue qui est le mien et qui n’engage que moi et je me retrouve avec des commentaires moralisateurs, dans le jugement, interprétatifs de mon propos car c’est aussi ça aujourd’hui les réseaux sociaux. Se positionner face à l’autre – souvent – Un terrain de jeu où chacun va remettre en jeu son ego, sa tout puissance (bien caché derrière son écran), chercher de la validation et de la légitimité au travers du nombre de like, chercher de l’amour au travers du nombre de like aussi et tout dernièrement je vois fleurir tout un tas de © …. Des © en veux tu en voilà que des anonymes et parfois un peu moins anonymes posent sur des “concepts” qu’ils auraient inventés …..

Je ne parle même pas des fameux “haters” bien connu sur instagram qui agissent derrière de faux profils à coups d’humiliations ou d’injures gratuites. J’observe cela de loin. Je n’oublie pas non plus les personnes qui achètent des abonnés : Pour quoi faire ? Pour ne pas avoir que 34 followers car franchement ça craint ? Et ça craint pas d’avoir dans ses abonnés des faux comptes clairement identifiables en quelques secondes ????

Franchement je ne fais pas de leçon de morale. J’ai moins même été blessée souvent quand j’avais une idée et que quelqu’un d’autre avait cette même idée voir même reprendre MON idée comme je disais à l’époque… J’oubliais bien souvent dans ces moments là que j’existe surtout et avant tout au delà de ce que je crée et pense … J’existe tout simplement. Je sais bien que c’est une expérience comme les autres qui apporte ses enseignements, je préfère pour ma part rester loin de cela tout en ayant aujourd’hui envie de vous partager mon ressenti.

Je m’interroge sur une chose : Toutes ces personnes se rendent elles compte que rien ne nous appartient ? Toutes ces personnes se rendent elles compte que sur cette Terre magnifique nous sommes justes des “locataires” venus vivre une grande expérience qui n’a rien à voir avec la possession et la matérialité ….. Plus nous serons accrochés à cela et plus nous serons dans la souffrance. J’aimerais bien parfois un peu plus d’humilité, un peu plus de gentillesse et de doux. L’art a toujours eu une dimension thérapeutique depuis la nuit des temps, l’utilisation des sens a toujours permis à l’homme de se reconnecter à lui même et cela s’exerce depuis la nuit des temps, depuis toujours les femmes, les hommes ainsi que les femmes et les hommes se rassemblent afin de se connecter autour de la parole si guérissante ….

A mon sens l’homme n’a rien inventé de fondamental en revanche j’ai, il a, nous avons à nous reconnecter à toutes ces choses qui existent depuis la nuit des temps loin des © ou démonstrations égotiques. L’homme n’a rien inventé de fondamental c’est justement cela qui est génial car cela veut dire que tout est là, que tout est possible et que tout nous est offert si nous dépassons toutes ces barrières. La vie est un cadeau, tout est là ……….